Un coussin pour la pratique du Kundalini ? Pourquoi ? Comment ? Pour qui ?


Magnifique photo de Rajitha Fernando de Pixabay


Une des positions de base dans la pratique du Kundalini yoga est la posture simple (i.e. assis les jambes croisées, le dos bien droit). Cette posture lorsqu'elle est bien prise -i.e. avec un bon alignement de la colonne vertébrale du sacrum jusqu'au sommet de notre tête- est une posture qui favorise la concentration et l’apaisement mental. Notre colonne vertébrale a tendance à se courber sous le poids de notre tête. De ce fait, pour de nombreuses personnes, lorsque nous sommes assis sans coussin, nous avons tendance à nous asseoir sur la partie postérieure des ischions et sur le sacrum. L'ischion est l'un des trois os qui constitue le bassin (figure ci-dessous). En position assise, c'est cet os qui supporte le poids du corps). Le sacrum est une pièce osseuse en forme de triangle pointé vers le bas, qui fait suite à la colonne vertébrale et qui maintient soudés vers l'arrière les deux os du bassin. Sa partie terminale pointue est le coccyx.

Le dos s’arrondit, fait pression sur les disques intervertébraux, empêchant l’énergie de circuler. Nous pouvons également ressentir des tensions dans les muscles abdominaux ou lombaires pour se maintenir dans un bon alignement. Selon la courbure naturelle de notre dos, nous pouvons même être vraiment inconfortable voir avoir également la sensation que nos organes internes sont compressés, que la circulation du sang ou que notre respiration sont entravées.


L’utilisation d’un coussin permet d’élever le niveau d'assise et entraine la colonne vertébrale à retrouver un alignement naturel (lombaires légèrement creusées). Le maintien de la colonne dans une rectitude devient plus confortable et sans tensions ni sur les muscles abdominaux, ni sur les lombaires. Le centre du nombril n’est alors que très légèrement contracté.

Le coussin permet également de basculer le bassin en avant afin d’être bien positionné sur les ischions et d’approcher les genoux du sol ce qui permet une position des jambes plus relaxée.

Un bon positionnement du bassin, bien équilibré sur les deux tubérosités ischiatiques, active une zone particulière du cerveau qui permettra de dégager une énergie apaisante renforçant notre ancrage et facilitant la digestion.


Alors pratiquer avec ou sans coussin ? Trouvez ce qui est le plus confortable pour vous dans votre pratique. Vous êtes le meilleur juge pour vous même ! Testez avec ou sans coussin mais aussi différentes hauteurs d’assise. Celle-ci peut varier de 12 à 20 cm selon sa taille et selon sa souplesse. La hauteur d'assise de 12 cm convient à la majorité des personnes (taille moyenne avec une certaine souplesse). Une hauteur plus importante sera donc privilégiée pour les personnes en « quête de souplesse » ou de plus grande taille afin qu’elles puissent s'asseoir en posture simple avec une bonne bascule du bassin et les genoux bien relâchés qui touchent le sol (ou presque !!!). Mais n’ayez aucune inquiétude ! Les articulations s’assouplissent avec la pratique.


Retrouvez dans le nouvel onglet "Nous avons tous du talent" du site internet lesoutraducoeur.fr, les coussins de pratique qui peuvent être faits sur-mesure et avec amour de  "l’Affaire est dans le Sac mon canard !".

12 vues

©2020 par Association Le Soutra du Coeur. Créé avec Wix.com